Touche pas aux commissions paritaires : le SNUipp-FSU lance une pétition

jeudi 14 juin 2018
popularité : 33%

Le 25 mai, dans le cadre du chantier du "dialogue sociale" le gouvernement a présenté aux représentations syndicales son projet de supprimer le paritarisme.
Les CAP seraient ainsi dépossédées de leurs compétences quant aux mutations, et changements de position et se transformerait en une instance de recours pour les décisions défavorables aux agents.
Dans l’éducation nationale, les élus du personnel font un travail nécessaire de vérification : des barèmes, du respect des règles du mouvement, des promotions, des attributions de temps partiels, des disponibilités, des postes sur listes d’aptitudes, des départs en formation continue, permettant ainsi la correction de nombreuses erreurs.
 Ce travail permet de rendre compte du fonctionnement des instances en toute transparence. Qu’en sera-t-il lorsque nous ne siégerons plus ? C’est la porte ouverte à l’arbitraire, à l’individuel et à la tête du client ... (Plus d’information sur cet article)

C’est pourquoi le SNUipp-FSU et la FSU prévient :
"Ces orientations sont en rupture avec le travail réalisé actuellement par les représentants et les élus des personnels pour améliorer les conditions de travail, garantir l’égalité de traitement, proposer des améliorations et protéger les personnels de l’arbitraire de hiérarchies ou des erreurs de l’administration.

Nous invitons donc l’ensemble des personnels à refuser ces projets et à signer massivement la pétition pour le respect et l’amélioration de leurs droits.