compte rendu de la CAPD du 07 09 2018

samedi 8 septembre 2018
popularité : 8%

Compte rendu CAPD du 7 septembre 2018

Vous trouverez ci après la déclaration liminaire lue par le SNUipp-FSU

PDF - 36.5 ko

Le SNUipp-FSU est revenu dans sa déclaration sur les conditions de cette rentrée scolaire : les ajustements de programme de 2016 qui sont sortis pendant l’été qui marquent le déni de notre ministre pour le travail enseignant. Nous sommes aussi revenus sur les évaluations CP/CE1 que doivent mettre en place les enseignants ce mois de septembre et nous avons dénoncé également le « tout évaluation ». Pour tout réponse, le DASEN nous dit que ces évaluations sont censées "permettre aux enseignant-es d’apporter des réponses immédiates aux difficultés et fragilités des élèves à partir d’une typologie des erreurs. Des pistes d’actions pédagogiques et des exercices-types seront proposés dans le cadre de la remédiation." Ces évaluations devraient aussi permettre de créer du lien avec les familles. Il nous a aussi été dit à propos de ces évaluations qu’elles allaient permettre de construire les animations pédagogiques en fonction des besoins.

Le SNUipp-FSU a rappelé au DASEN qu’il existait avant dans notre département des évaluations diagnostiques CP que les collègues utilisaient et qui leur permettaient d’ajuster les apprentissages de leur classe, sans pour autant remonter les résultats aux IEN. Les collègues n’ont pas attendu Jean Michel Blanquer pour faire des évaluations diagnostiques et pour adapter leur travail aux besoins réels des élèves.

Nous craignons que cette remontée des résultats ne mette les écoles en concurrence, comme c’est le cas pour les lycées et dans les écoles anglo-saxonnes.

Le SNUipp-FSU soutiendra tous les collègues qui ne feront pas passer ces évaluations ou qui ne souhaitent pas faire remonter les résultats. Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à nous contacter à la section.

Le SNUipp-FSU a aussi dénoncé l’association Agir pour l’école, soutenue par l’institut Montaigne lui même financé par des grands groupes .

Ce bras armé de Blanquer, (soutenu par l’institut Montaigne lui même financé par des grands groupes !) est un moyen à peine déguisé de déposséder les enseignants de la dimension de conception des apprentissages.

Et le manque de confiance s’étend jusqu’aux inspecteurs, que le ministre voudrait formater, lors d’un séminaire la semaine prochaine, dans lequel les théories de « Agir pour l’Ecole seront largement présentées.

Nous espérons que dans notre département les IEN continueront de respecter la liberté pédagogique des enseignants.

Nous avons aussi, dans notre déclaration, alerté le DASEN sur la gestion des « crises » qui surviennent de plus en plus souvent au sein de la communauté éducative, notamment suite à des plaintes de parents ou d’élus. Si le DASEN nous a assuré qu’il prenait la mesure des difficultés et qu’il essayait de gérer au mieux, il n’en reste pas moins que depuis quelques années, de plus en plus de collègues sont malmenés, et nous regrettons que la réponse donnée soit presque systématiquement le déplacement du collègue. Nous attendons de l’administration du soutien et un position affirmée en faveur des enseignants.

La situation de la médecine scolaire a aussi été débattue suite à notre déclaration liminaire. La situation du département est alarmante, le DASEN en est conscient, mais n’a pour le moment aucune candidature pour le poste de médecin conseiller technique pour notre département. Deux jeunes médecins devraient arriver dans le département dans le courant du mois de novembre. L’un sera basé sur Thouars et l’autre dans le sud du département. En attendant, les enseignants sont invités à transmettre les dossier à Mme SENTIS, infirmière scolaire. Mais cette situation ne doit pas durer, car finalement, ce sont les élèves et les équipes qui en pâtissent … comme souvent.




POINTS A L’ORDRE DU JOUR DE CETTE CAPD : 

Mouvement départemental : ajustements de rentrée , Stage MIN ASH, informations diverses et questions diverses.

NOMINATIONS : vous retrouvez toutes les nominations jointes à la lettre du SNUipp-FSU, vous pouvez aussi les retrouver sur notre site e-mouvement grâce à votre code ACADY

A la lecture des premiers documents de travail, le SNUipp-FSU avait très vite alerté le DASEN sur des erreurs d’affectation ou des oublis que nous avions pu noter, grâce à vos retours, vos fiches de suivi, et en faisant une comparaison avec les documents du mouvement de la seconde et troisième phase. Le DASEN nous a remerciés pour ce travail qui a permis d’améliorer plusieurs situations et d’éviter certaines erreurs.

Malheureusement, l’un des projets du gouvernement est de supprimer purement et simplement les interventions des représentants des personnels pour toutes situations qui ne seraient pas litigieuses. Il est donc urgent de se mobiliser pour sauver les instances paritaires, car sans elle, vous n’aurez plus de regard sur le traitement de votre dossier, et vous ne pourrez plus être aussi bien défendus !



Il restait 56 enseignant-e-s à nommer  
La prise de fonction des enseignants est effective à partir du lundi 10 septembre. 
14 collègues restent sans poste et seront donc ZDA (zone départementale d’ajustement), ils connaîtront en fin de journée ou début de soirée leur circonscription et leur école de rattachement,(école dans laquelle ils devront aller lundi matin.) Ils seront amenés à faire du remplacement jusqu’à ce qu’un poste se libère.
Nous avons dénoncé les conditions de nomination des ZDA qui ne sont pas vraiment anticipées. Nous espérons que l’administration anticipera autant que possible les besoins, afin que ces collègues n’aient pas de mauvaise surprise au moment de prendre un poste libre.

Les propositions d’affectation ont été étudiées, le SNUipp-FSU 79 a demandé des éclaircissements sur certaines affectations et a défendu les dossiers dont il avait connaissance.

L’administration a tenu compte du barème et également de certaines situations personnelles complexes. Mais pour cette CAPD de rentrée DASEN a fait le choix de nommer des enseignants qui avaient plus de points sur des écoles éloignées de leur domicile et de laisser les collègues à plus petits barèmes sans postes ! Selon lui c’est plus facile pour ces collègues de s’organiser pour leur année que de ne pas savoir où l’on va être nommé et de se retrouver loin en cours d’année . Pour le SNUipp-FSU cette nouvelle méthode d’affectation est discutable. Selon nous le barème est un gage de transparence et il doit être respecté. Pour rappel, à barème égal c’est la date de naissance qui permet de départager les collègues.

Questions diverses posées par le SNUipp-FSU 79 :

1- Nous souhaiterions connaître l’avancée des demandes et octrois d’INEAT/EXEAT


A cette rentrée 2 exeat ont été prononcés et un inéat.

Ces deux exeat ont été donnés pour des postes à profil :

conseiller technique ASH auprès du Recteur donc affecté dans le 86

conseiller pédagogique EPS dans le 17.

L’ineat correspond également à poste à profil de conseiller pédagogique départemental EPS.

Aucun autre ineat/exeat n’a été prononcé, ce qui laisse de nombreux collègues dans des situations personnelles compliquées.

Le SNUipp-FSU 79 regrette que faute de budget ces collègues ne puissent pas muter.


2- Nous souhaiterions savoir combien de PES ont été renouvelés, prolongés et licenciés.


Cette année 41 PES sont en poste à mi-temps dans les classes.

Parmi eux 3 ont été renouvelés, 2 ont été prolongés, 1 est prolongé/renouvelé, 1 est renouvelé par défaut de Master.

2 PES de l’année dernière ont été licenciés.

Pour le SNUipp-FSU la formation initiale pose de vrais problèmes. Cette année de formation est épuisante, et très difficile à mener à bien. D’où des démissions et des renouvellements de plus en plus fréquents.



3- Combien de candidatures ont été faites pour les modules nationaux concernant les stages ASH ? Conformément à un courrier du recteur, quand se tiendra la CAPD ?


Depuis plusieurs années, le SNUipp-FSU 79 intervient pour que les départs en stage MIN ASH soient traités en CAPD comme cela est prévu par les textes.

Cette année, après une intervention du SNUipp-FSU académique auprès du recteur, nous avons pu traiter les dossiers du département des Deux-Sèvres en CAPD.

7 collègues partiront en formation car celle-ci est de droit. Ce sont des collègues qui ont passé le CAPPEI l’année dernière et qui ont obtenu un poste qui ne correspond à leur option ou des collègues qui ont le CAPSH et qui ont eu au mouvement également un poste qui ne correspond pas à leur formation .

Si vous souhaitez savoir si vous faîtes partis de ceux-ci, contactez-nous .

8 collègues ont fait une demande de départ en formation, et le DASEN à donné un avis favorable à deux d‘entre eux.

Son explication : ce sont des collègues qui ont fait des dossiers complets et qui ont su exprimer leur motivation.

Pour le SNUipp-FSU 79, tous les collègues devraient pouvoir partir en formation, mais faute de budget c’est encore un choix subjectif qui est opéré.

Pour les collègues qui ont eu un avis favorable, leur dossier sera étudié au niveau académique puis c’est au ministère que l’avis final sera émis.



4- Est-il prévu qu’un courrier soit envoyé aux collègues prochainement concernant les élections professionnelles (vider les boites mail , etc..)

Le ministère et/ou le Rectorat devrait envoyer un courrier aux collègues pour les inviter à vider leur boîte mail professionnelle.

Les quotas des boites mail vont être augmentés.

Pour le SNUipp-FSU ce scrutin doit être une priorité au cours du premier trimestre. Il est primordial de faciliter le vote de tous les agents afin de montrer leur engagement pour le suivi de leurs conditions de travail.




5. Un AESH peut il participer au dispositif "devoirs faits" au collège en dehors de ses heures d’accompagnement et être rémunéré en heures supplémentaires comme c’est le cas pour un professeur ?

Un AESH ne peut pas être rémunéré en heure supplémentaire et ne peut donc pas participer aux « devoirs faits ».

Seuls les professeurs des collèges, les ASSEDUS ou les services civiques peuvent participer au dispositif dans le cadre de l’éducation nationale. Cependant, certaines associations proposent de rentrer dans ce dispositif, et recherchent donc des personnes susceptibles d’y participer. Dans ce cadre là, les AESH peuvent s’y engager.


6. Un élève bénéficiant d’un accompagnement à temps plein et un élève bénéficiant d’un accompagnement mutualisé peuvent ils être accompagnés par le même AESH ?


Selon le DASEN et l’IEN ASH, il ne peut pas y avoir de situation générique, les choses doivent se faire au cas par cas et en fonction du handicap. Cela peut donc se faire, mais cela doit être pensé en concertation et ce n’est pas envisageable pour les enfants qui ne sont pas dans la même classe.


7- Point sur les rendez-vous carrière de l’année dernière et sur l’organisation de cette année.

Les collègues devraient avoir les avis des IEN et du DASEN suite au rendez-vous carrière d’ici 15 jours.

Les collègues auront un mois pour contester.

Tous les collègues éligibles au rendez-vous carrière cette année ont reçu mail pendant les vacances.

Nous invitons les personnes qui sont en désaccord avec l’avis qui va leur être communiqué à nous contacter.



8- Organisation du remplacement dans les écoles à 4 jours, et organisation du remplacement pour les "brigades pompiers"

Le DASEN a reprécisé suite à notre demande que les collègues remplaçants rattachés à une école de 4 jours ne pouvaient être appelés sur du remplacement le mercredi matin s’ils n’avaient pas été contactés au plus tard mardi soir. Si vous n’avez pas de remplacement prévu la veille, vous pouvez donc rester chez vous le mercredi matin.


Comme les années précédentes, les heures effectuées par les remplaçants seront comptabilisées pour leur permettre de rattraper les heures travaillées en trop.


Concernant les Brigades « soutien aux équipes », ils vont avoir deux jours de formation en ce début d’année .

La première devrait être le 11 septembre, ils travailleront sur le cadre de leur poste et les missions.

Une demie journée sera consacrée aux problématiques de comportement des enfants, Cette formation a été construite en lien avec des médecins et psychologues.

Enfin, la dernière demi journée portera sur la gestion de crise.

Pour le SNUipp-FSU, deux jours de formation ne seront pas de trop pour ces collègues mais ce sont bien tous les enseignants qui devraient pouvoir être formés sur les troubles du comportement et travailler avec des psys, car ils y sont confrontés au quotidien. À la place de cela, les quelques heures de formation que nous pourrions encore avoir ne seront consacrées qu’à l’apprentissage des maths et du français … Méthode Blanquer !



Les élus du personnel : Couprie Julie, Jouannetaud David, Palpacuer Lydie


Navigation

Articles de la rubrique