Pour la direction d’école : de vraies exigences, plutôt que de mauvaises réponses

lundi 8 octobre 2018
popularité : 3%

Parce que le fonctionnement pédagogique, éducatif et administratif de l’école et la fonction de directrice et directeur d’école sont des questions fondamentales, le SNUipp-FSU a toujours porté leur parole et agit avec les personnels.

Les changements au sein des écoles (accompagnement éducatif, APC, scolarisation des élèves en situation de handicap, PEDT, sollicitations institutionnelles, PPMS, DUER et plus récemment sécurité et LSU) alourdissent toujours plus les missions et les tâches liées au fonctionnement de l’école. La suppression des emplois d’aide à la direction a des incidences directes sur le fonctionnement des écoles et a renforcé les difficultés existantes. Les injonctions et contrôles hiérarchiques injustifiés, les pressions et sollicitations des collectivités territoriales en augmentation constante entraînent un empilement des tâches et détournent trop souvent les directeurs et directrices de leurs fonctions de coordination d’équipe et les adjoints de leur fonction d’enseignant.

Ainsi, il existe un décalage croissant entre les missions liées à cette fonction et les moyens mis à disposition tant aux niveaux rémunération que conditions de travail. En somme, la reconnaissance de la fonction ne correspond pas à l’investissement qu’elle demande, notamment en termes de temps ou de responsabilité.

Les réformes en cours préfigurent une nouvelle organisation administrative de l’école primaire avec à la clé un statut d’établissement ou un rattachement au collège.

Pour quels objectifs ? Un statut de directeur est-il réellement la bonne réponse ?

S’il y a urgence à améliorer le fonctionnement pédagogique, éducatif et administratif de l’école ainsi que la reconnaissance et l’exercice de la fonction de direction d’école, et y associer une aide administrative qualifiée et pérenne, il faut aussi s’interroger sur les incidences des attributions d’un directeur manager, évaluant mais aussi recrutant les enseignants.

Face à cette volonté d’imposer une certaine conception de l’autonomie avec un échelon hiérarchique supplémentaire, le SNUipp-FSU porte au contraire une toute autre ambition pour la direction et le fonctionnement de l’école.

Ses propositions sont détaillées au fil de la brochure suivante.


Télécharger la brochure



Documents joints

SNUipp - Quelle direction pour l'école
SNUipp - Quelle direction pour l'école

Brèves

Le Kisaitou

samedi 2 septembre 2017