Une nouvelle loi pour les AESH ... POUR RIEN !

vendredi 8 février 2019
popularité : 4%

On peut lire dans la presse (reprise d’une info de l’AFP) qu’il y a une grande avancée pour les AESH : enfin, les contrats seront signés pour 3 ans renouvelables une fois. Grande avancée aussi, après ces 6 ans de CDD, les AESH pourront être CDIsées ! La disparition des contrats aidés est actée. Grâce à cela, les AESH seront mieux reconnues !

Analysons un tant soit peu ces avancées révolutionnaire. Outre qu’elles ne correspondent absolument pas aux revendications des AESH : Statut Fonction Publique avec une véritable évolution de carrière au niveau catégorie B de la Fonction Publique, cette fameuse "loi pour une école inclusive" ne reprend en fait que l’article L. 917-1 du code de l’éducation (cet article existe depuis 2014) dans son alinea 6 qui dit :

" Ils (les AESH) sont recrutés par contrat d’une durée maximale de trois ans, renouvelable dans la limite maximale de six ans. Lorsque l’Etat conclut un nouveau contrat avec une personne ayant exercé pendant six ans en qualité d’accompagnant des élèves en situation de handicap en vue de poursuivre ces missions le contrat est à durée indéterminée."

Depuis 2014, nous demandons dans les différentes audiences que nous avons obtenues, que cet article du code de l’Éducation soit appliqué au moins pire pour les AESH, à savoir 2 contrats de 3 ans. Cela nous a toujours été refusé !

Donc, actons cette grande avancée qui va faire que nous ne serons plus obligées de signer un nouveau contrat chaque année ... Faire une loi pour cela, il suffisait de supprimer un terme de l’article 917-1 dans "durée maximale de trois ans" .

Pour la disparition des contrats aidés, on ne pourrait que se réjouir si les collègues étaient systématiquement basculées vers un CDD. Mais pas un article de parle de cela dans cette loi !

Autre grande avancée inscrite dans cette nouvelle loi : une formation obligatoire de 60h. Or, cette obligation est règlementaire depuis 2014 (une formation obligatoire de 60 heures depuis le décret 2018-666 du 27 juillet 2018).

Le reste, on connait déjà. Au bout de deux contrats, donc au bout de 6 ans, le contrat devient un CDI. Mais les galères financières demeurent avec un salaire généralement de 723€ par mois, la reconnaissance est inexistante, le statut mis aux oubliettes...etc


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

 

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345