CTSD 20 juin 2019

jeudi 20 juin 2019
popularité : 22%

CTSD 20 juin 2019

Lire la déclaration du SNUipp-FSU 79

PDF - 63.6 ko

Le DASEN a rappelé l’importance du dialogue social et valorisé le travail fait avec les représentants syndicaux. Nous nous étonnons de ces propos quand on sait que les CAP sont appelées à disparaître.

Il nous a informés que le département n’aurait pas d’implantations d’EPSF en 2019/2020. Ce qui n’est pas compliqué à annoncer, puisque de toute façon, cette partie de la loi sur l’école de la confiance a été abandonnée grâce aux mobilisations.

Il a rappelé que les seuils ne sont qu’indicatifs et qu’il avait pour objectif de ne pas dépasser 28 élèves par classe en maternelle (le seuil historique est de 30). Il indique qu’il souhaite porter une attention particulière aux écoles rurales. Il a également annoncé que la volonté ministérielle de 24 élèves par classe serait parfois anticipée. Le DASEN a enfin conclu sur la baisse démographique dans le primaire évaluée à : -648 élèves cette année.

Pour le SNUipp79-FSU, cette baisse doit être l’opportunité de faire baisser le nombre d’élèves par classe dans toutes les écoles, sans fermetures de classes.

Rappel de la première phase de carte scolaire (lien)

Téléchargez ci après la liste des mesures de la deuxième phase de carte scolaire

PDF - 24.8 ko


Concernant les mesures hors la classe, le DASEN a annoncé l’ouverture d’un poste pour accompagner les collègues dans l’école inclusive :

- 50 % ERUN sur l’usage du numérique en faveur du handicap (rattaché à l’ASH)

- 50 % délégué départemental prévention en lien avec le CHSCT

Le SNUipp-FSU a demandé que soit remanié voire abondé le poste de maitre G rattaché sur les circonscriptions de Niort Ouest et Niort Sud. Affaire à suivre … Nous avons tout de même rappelé que nous portons cette demande depuis plusieurs années maintenant.

Nous avons aussi demandé que le poste de PDM de l’école de Melle puisse être un poste à temps plein.

Devant les fermetures de classes, les représentants du SNUipp79-FSU on voté contre la carte scolaire.

5 ont voté contre : FSU-CGT 4 et Fo 1

4 se sont abstenus : Unsa 3 et Sgen 1

Questions diverses de la FSU-CGT

1) Situations des UEE dans le département

Il y a actuellement 7 UEE sur le département.

Echiré, St Léger de la Martinière, Pompaire (qui serait amenée à être déplacée à Chatillon sur Thouet), qui fonctionnent de manière similaire : le matin, un enseignant + 1 ou 2 éducateurs et l’après midi, avec les éducateurs uniquement sur le site de l’école.

Argentonnay (en lien avec le CHNDS) qui fonctionne sans éducateur mais avec une AVS et un suivi médical à mi-temps.

1 UEE rattachée au collège Rabelais de Niort et en lien avec l’UEM autisme à Jean Jaurès maternelle et Jean Jaurès élémentaire.

Pour le SNUipp-FSU, l’inclusion des élèves en situation de handicap dans les écoles est une bonne chose mais elle doit se faire dans de bonnes conditions et nous ne sommes pas persuadés que dans chaque dispositif cela puisse être possible. Malheureusement, nous craignons que l’augmentation de l’inclusion ne cache une volonté de fermer les établissement médicaux sociaux qui coûtent cher. Nous pensons au SNUipp-FSu qu’il faut au contraire soutenir e renforcer ces établissement, car tous les élèves ne peuvent pas toujours être accueillis dans les classes.

2)Les PIAL concerneront une quinzaine d’établissements, essentiellement des collèges, mais également 3 grosses écoles : Zola, Pasteur, Sand (Niort), 2 lycées : Paul Guérin et St André (Privé !!!).

Les AESH concernés seront amenés à intervenir sur un seul établissement, il n’y aura donc pas de frais de déplacement. Le nombre d’heures des AESH passera de 0,6 etp (24h) à 0,8 etp (32h). Ils seront sous la responsabilité des principaux dans les collèges et de l’IEN pour les écoles. Le SNUipp79-FSU craint que les directeurs se retrouvent à devoir gérer les emplois du temps de ces personnels, et donc que cela augmente leur charge de travail. Il craint aussi le morcellement des interventions auprès des élèves qui ont besoin de pouvoir compter sur une personne référente.

Lors du dernier CTSD, le Dasen nous avait indiqué que ce dispositif serait présenté en CA dans les collèges et ferait l’objet d’un vote du CA mais il semblerait que la procédure ait changé. Nous regrettons que les propos tenus dans les instances ne soient pas respectés.

3) Cela fait plusieurs instances où le SNUipp-FSU demande de pouvoir étudier la situation des écoles privées dans notre département afin de comparer les taux d’encadrement. Le Dasen doit nous faire parvenir un document qui devrait nous permettre d’argumenter en faveur de l’école publique, qui en a bien besoin, au regard des cadeaux faits par la loi Blanquer aux écoles privées.


Documents joints

opendocument text - 13.8 ko
opendocument text - 13.8 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois