Une fois encore, les AESH sont abandonné.e.s.

vendredi 4 septembre 2020
par  
popularité : 17%

Malgré tout, les AESH ont dû faire leur rentrée sans plus d’information qu’au mois de juin.
Le gouvernement ne se pose plus la question de la distanciation en effet, pour le personnel AESH la distanciation doit se faire comme le dit le protocole : « dans la mesure du possible ». Or on le sait très bien, les AESH sont au plus prêt de leurs élèves pour les accompagner, doivent pratiquer l’échange de matériel puisque l’adaptation dudit matériel fait partie de leur travail. 
Aucune information spéciale n’a été donnée à ce personnel qui pourtant plus que les autres encore s’expose au risque de contamination. Du matériel adapté a-t-il été mis à disposition (lingettes désinfectantes pour pouvoir échanger librement le matériel, masque, etc) ? Une posture a-t-elle été préconisée ?
Toutes ces questions ne semblent malheureusement pas avoir été anticipées dans tout le département ou dans tous les établissements, tout ceci est très injuste. 

A cela s’ajoute, l’angoisse du nouveau dispositif PIAL. En effet, comme le prévoit le vadémécum : « L’inspecteur d’académie, directeur académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN), a la responsabilité de l’identification des territoires passant en PIAL à la rentrée [,,,], et de la désignation des pilotes des PIAL pour le département ». Mais qui sont ces pilotes ????
A ce jour, cette information n’a pas été transmise aux acteurs directs à savoir les AESH qui ne savent donc pas toujours à qui s’adresser. 


Il en va de même pour le nom des coordonnateurs qui, comme le dit là encore le vadémécum, doivent être des : « Directeur d’école + 1/4 de décharge, choisi par l’IEN CCPD ou personnel expérimenté dans le second degré (enseignant, CPE…)  » Qu’en est-il dans le département ? 


Il se trouve que dans les Deux-Sèvres, certains AESH auraient été positionnés sur des missions de coordonnation, parfois même désignés volontaires !!!

Nous nous sommes entendus assurer que ces collègues pouvaient refuser, ce que le DASEN a confirmé.

C’est pourquoi, nous invitons tous·tes les AESH qui ont été désignés·es coordo et qui ne le souhaitent pas à se manifester et à nous contacter au plus vite.

Car comme le mentionne le vadémecum se poste de coordonnateur : «  

 ● Gère, coordonne et module les emplois du temps des AESH en partenariat avec les enseignants et l’ERSEH, 
sous la responsabilité du directeur ou du chef d’établissement
 ● Fait évoluer les emplois du temps en fonction de l’évolution des besoins des élèves en situation de handicap
 ● Informe et forme les équipes pédagogiques et AESH des PIAL en tant que personnel ressource
 ● Gère le vivier des PIAL »

Comment peut-on demander à un personnel souvent en temps partiel imposé, déjà très précarisé de réaliser de pareilles tâches !!


Lors du dernier CTSD ces questions ont été posées à l’administration , consultez ici les réponses 

Le SNUipp continue de défendre le droit des personnels et continuera de revendiquer un vrai métier pour les AESH. 

Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Carte scolaire

jeudi 10 novembre 2016