Contaminations : Blanquerator, encore et toujours

vendredi 13 novembre 2020
popularité : 20%

Suite à la lecture de l’article Covid-19 : les chiffres de Jean-Michel Blanquer sur les contaminations des élèves sont-ils mensongers ? de Cédric Mathiot dans le CheckNews de Libération, il nous semblait important de porter à votre connaissance les éléments de l’enquête de ce journaliste. En effet, Cédric Mathiot y fait état de données de référence partielles dans les chiffres annoncés par Jean-Michel Blanquer, avec des écarts de l’ordre du triple par rapport aux données de Santé Publique France. D’une part, les chiffres du ministre ne tiennent compte que des enfants et adolescent·es scolarisé·es, écartant de fait les plus jeunes pas encore scolarisé·es et les plus âgé·es sorti·es du système scolaire. Cédric Mathiot note néanmoins que même sans cela, les chiffres de Santé Publique France (issus du Système d’informations de dépistage et ajustés au fur et à mesure des remontées) sont de toute façon bien supérieurs à ceux annoncés par le ministère. D’autre part, le ministère communique le vendredi soir sur des données reçues la veille à 13h00, mais sans comptabiliser les résultats de la veille, l’avant-veille, voire le jour d’avant étant donné le délai d’obtention des résultats des tests. Comment ainsi ne pas obtenir de résultats biaisés ? Mais là encore, on est loin du compte et ce décalage dans le temps ne suffit pas non plus à expliquer l’écart effarant avec les services de santé.

Cédric Mathiot résume son article ainsi : "Le ministère de l’Education a évoqué vendredi 3 528 élèves atteints par le Covid-19, et suggéré une stabilité des chiffres depuis mi-septembre. Mais ces données sont très partielles, et ne traduisent pas du tout la dynamique de l’épidémie chez les jeunes."

Interrogé par les journalistes sur le décalage, le cabinet de Jean-Michel Blanquer met en avant le fait que « les données sont basées sur les déclarations des familles. » Les chiffres ministériels se basent donc sur les déclarations des familles plutôt que les remontées scientifiques émanant des laboratoires.

Alors que les enseignant·es réclament un renforcement du protocole sanitaire en milieu scolaire, cette désinformation s’est aussi faite au niveau des académies. Le 6 novembre, la plupart d’entre elles ont communiqué dans leur région des chiffres, systématiquement rassurants, sur le nombre d’élèves contaminés. Ces données ont été largement diffusées dans la presse quotidienne régionale. Mais elles sont donc massivement sous-estimées.

La méthode de calcul, les chiffres et les explications dans l’article.


Des compléments d’information concernant la lecture des données également en début de la visio-conférence avec le collectif Du côté de la science (environ à 13’).


Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois