Consignes de sécurité : ce qu’il faut savoir

jeudi 26 novembre 2015
popularité : 30%

C’est vendredi dernier très tardivement que les écoles ont reçu des nouvelles consignes de sécurité pour la semaine du 23 novembre. Pour le SNUipp-FSU, l’école ne peut pas porter seule les mesures de sécurité. Précisions et décryptage.

C’est vendredi dernier très tardivement que les écoles ont reçu des nouvelles consignes de sécurité pour la semaine du 23 novembre. Pour le SNUipp-FSU, l’école ne peut pas porter seule les mesures de sécurité. Précisions et décryptage.

Les fiches Vigipirate obligatoires à l’entrée des écoles

Les fiches Vigipirate-Alerte Attentat doivent être affichées à l’entrée des écoles pour les académies de Paris, Versailles et Créteil et les fiches Vigipirate pour les autres académies. Ces fiches rappellent les principales consignes de sécurité, les réflexes à adopter et les consignes à propos des déplacements.

Voir :
- les fiches Vigipirate

Les voyages et sorties scolaires autorisés sous conditions

- Pour les écoles des académies de Paris, Versailles et Créteil :
les voyages et sorties scolaires occasionnelles restent suspendus, jusqu’au 29 novembre inclus. Seuls les voyages hors de l’Ile-de-France, y compris vers l’étranger sont permis et doivent cependant être signalés aux autorités de l’académie, qui peuvent les interdire en cas de doute sur la sécurité.

- Pour toutes les autres écoles :
les voyages scolaires sont à nouveau autorisés, sauf à destination de l’Ile de France jusqu’au 29 novembre. A noter que les écoles ont pour seule obligation de les signaler en amont à l’autorité académique. De même, les sorties scolaires occasionnelles sont elles aussi à nouveau possibles et sans autorisation préalable.

Les consignes à l’entrée et à la sortie des écoles

- Pour toutes les écoles, « l’accueil à l’entrée des écoles et établissements scolaires est assuré par un adulte : un contrôle visuel des sacs peut être effectué et l’identité des personnes étrangères à l’établissement est systématiquement vérifiée. » Dans ce cadre, « il est également demandé à tous les établissements d’assouplir leurs horaires d’ouverture pour éviter que les élèves attendent l’ouverture des portes de l’établissement sur la voie publique »

Remarque du SNUipp-FSU :
Les directeurs d’écoles et les équipes enseignantes ne peuvent pas seuls tout assumer. Il convient de distinguer deux moments :

- 1. Avant les 10 mn avant le début des cours et les temps périscolaires, la présence d’adultes à l’entrée relève de la compétence de la commune.

- 2. A partir des 10 mn qui précèdent le début de la classe, comme d’habitude, les enseignants de l’école surveillent l’entrée de l’école.

A noter que les enseignants ne peuvent pas se transformer en agents de police. Ils ne sont pas habilités à fouiller les sacs ni à contrôler l’identité des personnes. De plus, les consignes ministérielles n’excluent pas que ce soit un personnel municipal qui fasse la surveillance des entrées sur ce temps, surtout si c’est compliqué à organiser pour l’école (classe unique, petite école). Il ne faut donc pas hésiter à se mettre en relation avec les services municipaux pour assurer cette surveillance.

Lire aussi :
- le détail des consignes ministérielles

Des exercices de sécurité et les protocoles PPMS

- D’ici les vacances de Noël, chaque établissement scolaire doit réaliser deux exercices de sécurité, à savoir une "évacuation incendie" et une "mise à l’abri" ou "confinement".

- Par ailleurs « les IA-DASEN procèderont à la vérification de la mise à jour des documents et des protocoles PPMS et sécurité ».

Remarque du SNUipp-FSU :
Les écoles qui auraient déjà procédé à ces exercices depuis le début de l’année scolaire, comme c’est le cas pour certaines, n’ont pas à les reproduire. Là encore, il faut que les directeurs d’école soient accompagnés et bénéficient de temps pour ces mises en conformité.