Compte rendu du CTSD du 02 septembre 2016

vendredi 2 septembre 2016
popularité : 25%

La phase d’ajustement de la carte scolaire a eu lieu ce matin. Retrouver dans cet article un compte rendu complet de ce CTSD de rentrée.

La phase d’ajustement de la carte scolaire a eu lieu ce matin.

Pour lire la déclaration du SNUipp-FSU des Deux-Sèvres, cliquez ici.

Comme l’Inspecteur d’Académie l’avait annoncé en juin , il n’a prononcé aucune fermeture lors de cette instance et il lui restait 7,5 postes à attribuer pour cette rentrée.

Ainsi, des écoles qui étaient juste au seuil d’ouverture ou proche de ce seuil n’ont pas pu obtenir d’ouverture.

Les mesures prises par l’Inspecteur d’académie sont les suivantes :

Ouvertures de classes  :

Bressuire Clazay Primaire

Nanteuil Primaire

Remplaçants

+ 2 postes (leur école de rattachement est encore inconnue)

Plus de Maitres que de Classes :

Un poste partagé entre Pamproux et Celles sur Belle

Un poste partagé entre Usseau et St Hilaire la Palud

Décharges de direction

Souvigné + 0,25 %

Bressuire J Ferry + 0,25 %

Niort Perochon : 0,0625 % (tous les mercredis matin et non un mercredi sur deux)

Coordination de la politique de la ville :

+0,5 sur Niort Coubertin et Niort Ferry)

Sensibilisation à l’enseignement de l’Allemand

+0,25 sur St Maixent (Wilson et Pérochon)

Un vote a été effectué sur ces mesures.

Pour : 0

Abstention : 3 (2 unsa et 1 sgen)

Contre : 6 (5 FSU et 1 FO)

Ces mesures seront définitivement entérinées lors du CDEN qui se tient le vendredi 2 septembre 2016 après-midi.

Le SNUipp-FSU ne souhaitait pas voter pour ou s’abstenir car des écoles comme Niort Mermoz, Jean Macé, Agrippa d’Aubigné, Souvigné, Ste Radegonde, Chef Boutonne, Celles sur Belle, Cersay ... auraient dû obtenir une ouverture.

Le nombre de remplaçants certes augmenté de 2 restera très insuffisant pour palier aux absences. Les Rased restent toujours désespérément incomplets....

La situation pour notre département risque de se compliquer très rapidement. Nous avons pour commencer cette année un surnombre de seulement 1 personnel. Les années précédentes nous commencions l’année avec une quinzaine de personnels en surnombre. Dès les prochains congés parentaux, disponibilités … le nombre d’enseignants en Deux-Sèvres sera insuffisant et la liste complémentaire n’est ouverte que pour palier aux démissions.

Encore une année où le système éducatif dans notre département ne va enregistrer aucune amélioration.

Les questions diverses posées par le SNUipp-FSU.

Dispositif Sécurité de rentrée : Le SNUipp-FSU a demandé des explications sur les mesures imposées aux équipes dans la mise en place des PPMS. Les équipes départementales et de circonscription seront à la disposition des équipes d’école pour organiser les exercice prévus, mais il nous semble impossible qu’ils puissent aider toutes les écoles correctement d’ici aux vacances de la Toussaint. Le DASEN a rappelé qu’il ne fallait pas forcément prévoir les choses en grand, et qu’il ne fallait surtout pas affoler les élèves et les familles. Pour le SNUipp-FSU la mise en place de ces mesures dépasse nos compétences. Nous invitons toutes les équipes à contacter autant que de besoin leur IEN pour obtenir une aide à ce sujet.

Concernant les alertes SMS, nous avons aussi rappelé que nous soutiendrions les collègues directeurs qui ne souhaiteraient pas communiquer leur numéro de portable personnel, et nous ne voyons pas l’efficacité réelle que peut avoir cette mesure.

Calendrier de la carte scolaire 2016-2017 : En prévision des échéances électorales, la première phase de carte scolaire se tiendra avant les vacances de février 2017.

La gestion du remplacement  : à compter de cette rentrée toutes les circonscriptions seront gérées par la plate-forme départementale. Seule la circonscription de Melle continuera à gérer elle-même ses remplacements.

Les contrats aidés et AESH : dans certaines écoles, des AVS et des AESH sont en attente d’élèves à prendre en charge. Mme Clisson (IEN ASH) confirme que quelques AVS et des AESH sont dans l’attente mais que la CDA de fin septembre permettra de corriger ces situations.

Les collègues en contrat aidé et les AESH qui nous ont contacté ne savent pas encore ce qu’ils doivent faire Plus globalement, la gestion de ces personnels de la part de leur employeur manque souvent d’humanité.


Documents joints

déclaration liminaire SNUipp-79
déclaration liminaire SNUipp-79