Compte-rendu du groupe de travail plan de formation 2016 – 2017

mardi 20 septembre 2016
popularité : 11%

Compte-rendu du groupe de travail plan de formation 2016 – 2017

Le DASEN a choisi de convoquer les représentants des personnels sous la forme d’un groupe de travail. Le SNUipp-FSU avait rappelé au préalable de cette réunion que des instances étaient prévues au sujet de la formation continue, et que celles-ci devaient respecter la représentativité issue des élections professionnelles.

L’équipe départementale a présenté le plan de formation qui est en ligne depuis début septembre sur l’intranet.

Lors de ce groupe de travail, le DASEN a été en mesure de nous indiquer le volume horaire dévolu à ce plan académique de formation, et celui-ci est de …1010 journées !

Pour plus de 1700 enseignants dans le département, faites le calcul ! Et sont inclues dans ce calcul les formations initiales statutaires pour les directeurs.

Tous les axes qui avaient été présentés lors du conseil de formation du 26 avril dernier ont été à nouveau expliqués.

Le DASEN a redit à plusieurs reprises que les services étaient contraints par des commandes institutionnelles, et ce n’est certainement pas fait pour nous rassurer !

Le SNUipp-FSU a rappelé qu’il y a quelques années, les souhaits des enseignants étaient récoltés à l’issue des animations pédagogiques afin que l’offre des années suivantes soit faite en fonction des besoins des collègues.

Le plan de formation en quelques chiffres :

28 dispositifs de formations continue sont proposés, dont seulement 6 à l’offre. Les reste, c’est pour un public désigné !

4 animations pédagogiques départementales et 3 imposées et déclinées dans les circonscriptions.

Il restera 9h à l’initiative des IEN

1010 journées de stage proposées aux enseignants dont

35 mercredis matins remplacés, mais attention, la priorité, c’est un enseignant devant chaque classe, donc, des participations peuvent être annulées au dernier moment.

11 mercredis après midi.

Le SNUipp-FSU est d’ailleurs à nouveau intervenu à ce propos pour rappeler au DASEN qu’aucune pression ne devait être faite sur les enseignants qui ne pourraient par participer aux conférences le mercredi après midi. Nous avons rappelé que nous proposerions un modèle de courrier à adresser aux IEN.

Télécharger le modèle de courrier en cliquant ici.

opendocument text - 13.9 ko
PDF - 23 ko


Pensez à en adresser une copie aux représentants du SNUipp-FSU des Deux-Sèvres. Le SNUipp-FSU des Deux-Sèvres vous accompagnera si une quelconque pression était exercée sur vous.

Chaque stage pourra accueillir une jauge de 15 à 17 stagiaires, mais ce nombre peut être revu à la baisse en fonction du nombre de remplaçants disponibles.

Nous avons fait remonter les soucis que pouvaient rencontrer les enseignants pour s’inscrire via Gaïa. L’administration essaie de lever les problèmes techniques.

Nous avons aussi dénoncé la période très courte pour les inscription. Malheureusement, le DASEN nous a dit ne pas pouvoir la rallonger.

Les inscriptions pour les stages seront donc closes le 25 septembre.

Les directeurs qui s’inscriraient à des modules de formation continue sur un mercredi matin de décharge pourraient aussi, à priori, récupérer ce temps de décharge à un autre moment dans l’année.

Si vous rencontrez des difficultés à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter.

Le DASEN nous a ensuite présenté les critères de choix en cas de candidatures multiples sur un même stage.

Tout d’abord, il a été question de critères de choix posés par l’IEN en fonction des besoins des collègues.

Résumons : c’est le fait du prince !

Pourquoi tel collègue plutôt que tel autre ? Comment définir les enseignants prioritaires ? Selon quels critères ? Tout comme les postes à profil que nous dénonçons depuis de nombreuses années, le choix par les IEN ne permet aucune transparence.

Le SNUipp-FSU 79 est le seul syndicat à avoir fortement dénoncé ce choix. Les échanges avec le DASEN ont été vifs.

Ce que nous dénonçons, c’est le profilage sans aucune transparence de ces départs en formation.

Les textes prévoient que les départs en formation continue soient décidés en fonction d’un barème établi en concertation avec les représentants des personnels.

Le DASEN a finalement proposé que 1/3 des participants maximum puisse être désigné par les IEN et le reste au barème. Ce barème serait à priori calculé via GAÏA

Le SNUipp-FSU des Deux-Sèvres a donc tout naturellement demandé la date de la CAPD qui permettrait de définir les départs en formation … Manifestement, cela n’avait pas été envisagé !

Nous réinterviendrons auprès du DASEN afin que le rôle des représentants des personnels, qui est de vérifier que les règles sont les mêmes pour tous, soit respecté.

N’hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez des difficultés quant à cette formation continue.


Documents joints

Compte-rendu du groupe de travail plan de (...)
Compte-rendu du groupe de travail plan de (...)

Brèves

Le Kisaitou

samedi 2 septembre