Groupe de travail Carte Scolaire 2017

mardi 7 février 2017
popularité : 23%

Groupe de travail Carte Scolaire 2017

6 février 2017

Les représentants des personnels étaient convoqués ce lundi 6 février à un groupe de travail concernant la carte scolaire.

Habituellement, lors de ces « groupe école » l’administration fournit la liste des écoles pour lesquelles elle souhaite étudier une fermeture ou une ouverture. Les représentants des personnels argumentent ensuite en faveur des écoles et peuvent, par la suite, approfondir leur argumentaire avant le CTSD.

Cette année, le directeur académique a décidé de ne pas fournir la liste des écoles qu’il étudiait et a demandé aux représentants des personnels de donner les argumentaires dont ils avaient connaissance.

Les représentants des personnels des 4 organisations syndicales présentes ont refusé de jouer ce jeu L’administration nous demandait de faire la liste des écoles en situation de fermeture. Ce n’est pas notre rôle.

Cette réunion n’aura donc pas servi à grand-chose, mais nous savons désormais que toutes les écoles au seuil sont potentiellement en situation de fermeture, et qu’elles seront à priori toutes étudiées lors du CTSD de jeudi prochain.

Cela représente 46 situations de fermeture et 2 situation d’ouverture

Liste des écoles en dessous des seuils qui peuvent faire l’objet d’une fermeture

Ecoles maternelles

St Aubin le Cloud

Brioux sur Boutonne

Aiffres V Hugo

Bressuire Terves

Mauléon Martin

Celles sur Belle

La Crèche

Chauray St Exuypéry

Ecoles élémentaires

Niort J Prévert

Azay le Brulé

Villiers en Plaine

Bressuire Duguesclin

Chatillon sur Thouet

Moncoutant

St Maixent l’Ecole Wilson

Ecoles primaires

Assais les Jumeaux

Le Breuil Bernard

Bouillé Loretz

Parthenay Montgazon (fermeture de l’école 5 classes + une classe d’Ulis transférée)

Prissé/La Charrière

Bressuire Clazay

La Ferrière en Parthenay

Niort La Mirandelle

Parthenay J Prévert

Parthenay La Mara

Azay sur Thouet

Niort E Zola

Argenton Les Vallées

Mauzé Thouarsais

Thouars P Bert

Magné

Thouars J Jaurès/Buisson

RPID

Gourgé/Pressigny

Val en Vignes (Bouillé St Paul/Massais)

Sepvret/Chey/Chenay

St Loup Lamairé/Louin

Les Fosses/Secondigné sur Belle

La Chapelle Baton/St Christophe sur Roc

Amuré/Sansais/St Georges de Rex

Missé/Taizé Maulais

Vallans/La Foye Monjault/La Rochénard

Fors/Juscorps/St Martin de Bernegoue

Liste des écoles au dessus des seuils qui peuvent faire l’objet d’une ouverture

Ecoles élementaires

Bessines

Ecoles Maternelles

Prahecq

Nous sommes malgré tout intervenus pour faire état de besoins en ASH concernant l’ITEP et les IME du département, entre autre, mais aussi pour demander la mise en place de RASED complets sur tout le département et ayant des secteurs d’intervention limités.

Nous sommes intervenus pour faire état des difficultés que connaissent les écoles qui accueillent des classes d’ULIS et qui doivent inclure ces élèves.

Le SNUipp-FSU est intervenu pour demander que la situation des SEGPA et EREA soit mise à l’ordre du jour du prochain CTSD. Le SNUipp-FSU s’inquiète de la baisse des orientations en 6ème SEGPA, des dotations horaires insuffisantes pour accompagner la réforme du collège et de la disparition annoncée des professeurs éducateurs à l’EREA.

Le SNUipp-FSU a rappelé que les postes de plus de maîtres devaient être positionnés à temps plein sur une même école ou au maximum répartis sur des écoles proches et dépendant du même bassin de collège.

La situation des écoles de Parthenay a été abordée. Dans cette ville, la municipalité a décidé de fermer l’école de Montgazon. Ce sont donc 95 élèves qui doivent être répartis ainsi qu’une classe d’ULIS.

Malheureusement, ce ne sont pas 5 classes qui vont ré-ouvrir sur les écoles alentour, et pour le moment, l’administration n’a aucune visibilité définitive sur cette répartition.

Le SNUipp-FSU est intervenu pour demander que la nouvelle implantation de l’ULIS de Montgazon soit bien réfléchie, entre autre avec les enseignants des écoles de Parthenay qui sont les plus à même de savoir où cette classe serait la mieux placée.

Le SNUipp-FSU a demandé qu’une analyse des postes de scolarisation des – de 3 ans soit faite en CTSD. En effet, dans notre département, ces dispositifs sont au point mort alors que la demande de scolarisation est réelle.

Nous sommes aussi intervenus quant à l’implantation des postes de remplaçant. Nous pensons qu’il faudrait revoir l’implantation des postes afin que les remplaçants soient mieux répartis dans les écoles, notamment pour apporter une aide aux équipes et aux directeurs lors des périodes où ils ne sont pas appelés par le bureau du remplacement.

La question des écoles privées reste aussi une préoccupation pour les représentants des personnels. Nous avons demandé à connaître les taux d’encadrement des écoles privées afin de les comparer avec les écoles publiques avoisinantes.

Le SNUipp a rappelé que, selon ses mandats, les classes ne devraient pas dépasser un effectif de 25 élèves. Ce sont donc 57 ouvertures que nous réclamons.