Que faire en cas de neige ?

mercredi 7 février 2018
popularité : 21%

 QUE FAIRE si vous ne pouvez vous rendre sur votre lieu de travail ?

- Téléphonez à votre IEN pour l’en informer

- Imprimez et conservez les consignes de déplacement (ou de non déplacement) émanant de la préfecture ou du Conseil Général.

Prévisions météorologiques pour les Deux-Sèvres :

site de Météo France

Les conseils de comportement de Météo-France en vigilance "Neige/verglas" orange :

- Soyez prudents et vigilants si vous devez absolument vous déplacer.
- Privilégiez les transports en commun.
- Renseignez-vous sur les conditions de circulation auprès du centre régional d’information et de circulation routière (CRICR).
- Préparez votre déplacement et votre itinéraire.
- Respectez les restrictions de circulation et déviations mises en place.


 Suspension éventuelle des transports scolaires :

Site du conseil général

CONDITIONS DE CIRCULATION

Les précipitations de la nuit ont déposé une fine pellicule de neige sur une grande partie du réseau routier. Les températures négatives induisent en outre des risques de verglas. Les conditions de circulation qui en résultent peuvent être délicates localement sur le réseau principal et difficiles sur le réseau secondaire.

Les salages sont engagés depuis 5 h sur les 1 000 kilomètres du réseau principal avec les 28 engins de viabilité hivernale.

Des chutes de neige sont encore attendues dans la matinée. Elles pourraient donner des cumuls de 1 à 2 cm sur le nord du département.

Les usagers qui doivent utiliser le réseau secondaire doivent observer la plus grande prudence.

Le service transports adaptés ne fonctionne pas ce mercredi.

 

CONSEILS DE SÉCURITÉ

  • reporter tous les déplacements non urgents

  • adapter la vitesse aux conditions de circulation

  • anticiper toutes les manœuvres et ne pas freiner brutalement

  • ne pas dépasser les engins en action de salage



Le déplacement professionnel est-il une situation de travail ?

On peut probablement répondre par l’affirmative, dans la mesure où un accident de trajet est considéré comme un accident du travail.

Le personnel qui prend la route a-t-il un motif raisonnable de penser qu’il s’expose à un danger grave et imminent pour sa vie ou pour sa santé ?

On notera qu’il ne s’agit pas ici d’estimer s’il y a vraiment danger, mais si on a un motif raisonnable de penser que c’est le cas.

Si la météo a mis le département en vigilance orange, si le département interdit les transports scolaires, on peut avoir un motif raisonnable de penser qu’en prenant la route, on expose sa vie ou sa santé a un danger grave et imminent. Ce qui vaut pour les élèves doit bien valoir pour leurs enseignants.

Bien sûr, il appartient à chacun d’évaluer en fonction des conditions locales. La société sait pouvoir compter sur la conscience professionnelle des enseignants pour ne pas se retirer à tort et à travers.

Respecter les procédures :

Vous devez impérativement téléphoner à votre IEN si vous ne pouvez quitter votre domicile pour vous rendre sur votre lieu de travail afin de n’être pas en faute.

Enfin, il est indispensable de respecter les procédures décrites dans l’article consacré au droit de retrait afin qu’il soit reconnu comme tel, surtout en cas de contestation par l’administration. En particulier, passer par un représentant du personnel est une bonne façon de faire respecter au mieux ses droits.

En effet, on peut s’attendre à ce que l’administration ne voit pas d’un très bon œil les personnels faire référence à leurs droits en matière d’hygiène et de sécurité (et pas seulement droit de retrait). Jusqu’à présent, les textes protégeant les personnels, qui datent pourtant de 1982, ne sont toujours ni connus, ni bien respectés.

Droit de retrait :

D. 82-453 du 28/05/1982 D. 2011-774 du 28/06/2011

Si un agent a un motif raisonnable de penser qu’un danger grave et imminent existe pour la vie ou la santé d’un élève ou d’un personnel, il en informe immédiatement son autorité administrative. Cette dernière ne peut demander la reprise d’activité tant que persiste le danger grave et imminent.