Direction d’école : arbitrage ministériel

mardi 8 décembre 2020
popularité : 13%

Un groupe de travail conclusif s’est déroulé ce lundi 7 décembre entre le ministère et les organisations syndicales, au sujet des décharges de direction et de la revalorisation de l’ISS.


Décharges de direction


Le ministère retient la répartition suivante des 600 ETP :

  • 2 jours annuels supplémentaires pour les écoles de 1, 2 et 3 classes.

  • alignement des écoles élémentaires de 9 classes sur les écoles maternelles de même taille soit une demi- décharge. 

  • un quart de décharge supplémentaire pour les écoles élémentaires de 13 classes, soit 75% (contre 100% pour les écoles maternelles de même taille).

Ces évolutions concerneraient seulement 38 % des écoles et écarteraient 62 % des 44 262 écoles.


Revalorisation


Le Ministère entend l’exigence des organisations syndicales pour un versement de 450 € pour toutes et tous. La décision de mensualisation ou de versement unique reste à l’arbitrage du ministre.

Le SNUipp-FSU est intervenu pour dire l’insuffisance de cette revalorisation. Pour lui, elle devrait être versée par majoration de la bonification indiciaire actuelle.

Il a rappelé que la quotité de décharge reconnait la charge de travail liée à la taille de l’école, mais la revalorisation doit être d’un montant égal pour toutes et tous au titre du travail incompressible et de la responsabilité qui incombent à tout-es les directeurs-trices.

Le SNUipp-FSU a rappelé qu’aucun-e directeur-trice ne peut être exclu-e, y compris s’il ou elle n’occupe pas son poste le jour de la rentrée scolaire.

Le SNUipp-FSU est également intervenu pour dénoncer le peu d’avancées sur le chantier de la direction et du fonctionnement de l’école dans sa globalité. Il n’y a toujours aucune mesure concernant l’aide administrative et au fonctionnement de l’école, la sécurité, l’allègement des tâches, le calendrier annuel des enquêtes avec des périodes blanches. Le ministère annonce de nouveaux groupes de travail pour début 2021.

Une mission de l’inspection générale est actuellement en cours pour vérifier l’application de la mise en œuvre de la circulaire du 25 août 2020.



Et dans les Deux Sevres où en sommes nous ?

En parallèle des groupes de travail ministériels doivent se tenir des commissions départementales. Le SNUipp-FSU s’interroge sur les réelles marges de manœuvre de ces comités et leur objet. La situation des directeurs-trices d’école et les problématiques de la fonction sont largement connues ( missions, temps, indemnités, formation …)

Cela fait un an que nous attendons le 2eme groupe de travail sur la direction d’école.

Il devait se réunir en décembre avant les vacances de Noël, avec une composition très discutable, accordant très peu de visibilité aux représentant-es mandaté-es de la profession, et en invitant des directeur-trices choisi.es par les IEN et des représentant-es de l’institution.

Les représentant-es des personnels sont encore une fois insuffisamment écouté-es alors qu’ils portent la parole du terrain suite aux témoignages collectés, réunions et enquêtes menées .

Pour le SNUipp-FSU 79, améliorer la situation des collègues du 1er degré, cela commence par écouter et respecter la parole de la profession, ce que ne fait pas l’administration en ne tenant pas compte des résultats des élections professionnelles où la FSU a été élue largement majoritaire par la profession.

Ce groupe de travail a été reporté en janvier faute de remplaçants.

Le SNUipp-FSU des Deux-Sèvres s’engage dans ces discussions départementales avec l’objectif d’obtenir de réelles avancées pour tous-tes les directeurs-trices d’école.


Lire l’article relatant les différentes étapes et groupes de travail qui se sont déroulées avant cette conclusion.



Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031