Recrutement de professeur·es des écoles contractuel·les

jeudi 17 décembre 2020
popularité : 8%


Fin novembre, le ministère a annoncé le recrutement de milliers de contractuel·les pour pallier aux besoins dans les écoles. Dans notre département, ce sont 10 personnes qui ont été recrutées. Ce nombre correspond aux enseignant·es placé·es en Autorisation Spéciale d’Absence (ASA) du fait de leur impossibilité à être en classe en période de confinement. Les personnels recrutés auront bénéficié de seulement 2 jours d’accompagnement par un CPC pour prendre en main la classe, dont une journée de passation avec le·la remplaçant·e qui assurait le travail depuis le 2 novembre. Et il est demandé aux personnes en ASA d’assurer la préparation à distance pour ces nouveaux·elles collègues. La tâche risque de ne vraiment pas être simple, ni pour les contractuel·les, ni pour les titulaires ! Les enseignant·es voient dans cette organisation un déni de leur professionnalité.

Alors certes, chacun·e fera son possible pour bien accueillir les contractuel·les qui n’y sont pour rien, mais ce que ce ministre est en train de faire de notre école est vraiment affligeant !

Ce recrutement reconnaît la nécessité d’abonder les personnels dans les écoles mais en embauchant des contractuel·les, le ministère ne fait pas le bon choix alors que d’autres alternatives sont possibles. En effet, ce choix du ministère renforce la précarité et nie l’importance de la professionnalité des enseignant·es, surtout en
période de crise pandémique.

Depuis des mois, le SNUipp-FSU alerte sur l’urgence et la nécessité de recruter des PE pour faire face à la crise sanitaire. Dès le mois de juillet, le SNUipp-FSU proposait le recrutement des 1500 candidat·es inscrit·es sur les listes complémentaires du dernier concours de PE. De même, il était, et reste toujours, possible d’abonder le nombre de recruté·es de cette manière en convoquant une nouvelle délibération des jurys. Enfin, à moyen terme, une dernière possibilité existe : organiser un concours exceptionnel de recrutement. Dans ces trois cas de figure, les enseignant·es recruté·es seront directement affecté·es sur les réels besoins existants dans les écoles tout en bénéficiant d’une formation et d’une titularisation par la suite. Mais le ministère préfère recourir à des personnels contractuels dont l’embauche prendrait fin au plus tard au début des prochaines vacances d’hiver. Le SNUipp-FSU exige que les personnels contractuels recrutés soient prolongés jusqu’à la fin de l’année scolaire, qu’ils et elles puissent passer un concours réservé leur donnant la possibilité d’être titularisé·es et bénéficier ensuite d’une formation initiale de qualité. L’Éducation Nationale se doit d’offrir une véritable insertion professionnelle à celles et ceux qui vont s’investir auprès des élèves et pour le service public d’éducation. L’École, actuellement sous-dotée, ne peut, au quotidien, faire face aux inégalités scolaires et encore moins à cette situation de crise liée à la Covid. Pour cela, elle doit bénéficier de moyens pérennes se traduisant dans des mesures budgétaires ambitieuses.


Agenda

<<

2021

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois