Ordres et contre-ordres

jeudi 8 avril 2021
popularité : 1%

Ce nouvel épisode de « confinement » aura encore permis de montrer les insuffisances de notre ministre. Il a beau clamer haut et fort que « nous sommes prêt·es pour remettre en place la classe à la maison » : l’expérience de ces derniers jours a montré le contraire.

Ordres et contre-ordres ont épuisé les équipes enseignantes avant même que la semaine ne commence.

Les directives sont tombées très tard, et l’administration a encore beaucoup trop compté sur la bonne volonté des directeur·rices d’école pour que la machine fonctionne cahin-caha.

Nous avons toutes et tous appris avec stupéfaction que toutes les écoles resteraient ouvertes pour éviter le brassage des élèves, ce qui a nécessité une adaptation rapide de la part des équipes.

Le SNUipp-FSU s’est très rapidement adressé au DASEN afin que les modalités d’organisation soient clairement explicitées. En effet, nous avons pu constater que les consignes n’étaient pas du tout les mêmes d’une circonscription à l’autre, notamment concernant la présence des enseignant·es dans les établissements mais aussi et surtout l’accueil des enfants de personnels prioritaires.


Télécharger le courrier adressé au DASEN


PDF - 18 ko

Nous avons assisté à un festival de contradictions qui s’est terminé tout de même dans certaines circonscriptions le lundi férié, par un mail envoyé dans les écoles revenant sur les directives données auparavant.


Le SNUipp-FSU est intervenu auprès du DASEN pour qu’une clarification départementale soit faite très rapidement, mais il nous a été plus ou moins répondu que pour 3 jours… on allait pouvoir continuer à fonctionner comme ça !

Télécharger le second courrier adressé au DASEN !

PDF - 38.3 ko


Plusieurs collègues nous ont fait part de difficultés avec les parents d’élèves qui souhaitaient que leurs enfants soient accueilli·es. Ce sont encore une fois les enseignant·es qui ont dû gérer les difficultés engendrées par le manque d’anticipation de la part de notre ministère. C’est inadmissible.

Nous remercions tou·tes les collègues qui nous ont fait part des dysfonctionnements, ce qui nous a permis d’intervenir auprès de l’administration. Il est important que nous n’acceptions pas tout sans rien dire, encore plus dans ces périodes où la culpabilisation devient monnaie courante.

Comme cela avait été stipulé lors des précédents confinements, il n’est pas possible que l’on demande aux enseignant·es de faire un double travail présentiel + distanciel. Malheureusement, nous savons que plusieurs collègues ont fait ce double travail. Là aussi, c’est tout simplement inadmissible.

Nous espérons que des leçons seront tirées de cet énième épisode désastreux qui montre l’inconséquence de notre ministre Jean-Michel Blanquer.


#BlanquerDémission






Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois