Les AESH, kleenex de l’Éducation Nationale ?

jeudi 30 juin 2022
par  
popularité : 11%

Vous le savez, avec l’école de la confiance et l’école inclusive, le nombre d’élèves accueilli·es dans les classes avec une reconnaissance MDPH et une notification d’AESH a explosé.

On ne compte plus le nombre d’élèves qui n’ont toujours pas été pourvu·es de cette aide à laquelle iels ont droit. Lorsque la pénurie en personnel d’accompagnement est trop grande, on mutualise les aides ce qui revient à un saupoudrage de moyens, qui ne répond pas aux besoins des élèves et pire qui crée de la culpabilité chez ces AESH conscient·es d’être empêché·es dans leur travail.

Enfin, lorsque la pénurie de personnel est trop grande, eh bien on laisse les jeunes à leur sort, avec leur notification non respectée.


Cette année, les entretiens de carrière proposés aux AESH ont placé la barre du mépris à une hauteur inégalable.

 Dans certains PIAL, un document préparatoire à l’entretien nous a tout d’abord alerté. En effet, les questions posées dans ce document étaient très complexes et anxiogène et pas du tout de nature à rassurer les AESH. La bienveillance n’est semble-t-il pas la qualité première de l’administration dans la gestion de ces personnels si souvent malmené·es.


Consulter le document préparatoire à l’entretien de carrière ici :

opendocument text - 16.9 ko



Il faut tout de même féliciter l’Éducation Nationale dans sa faculté à toujours nous surprendre lorsqu’on pensait avoir tout vu. En effet, suite à ces entretiens, et partout sur le territoire national, des AESH en postes depuis de nombreuses années se voient, en ce moment même, notifier de la non reconduction de leur contrat pour l’an prochain, ou pour d’autres l’annulation du projet de les CDIser… Attention, je ne vous parle pas de situations à la marge avec des personnels dont le comportement ou le travail rendrait inenvisageable de poursuivre avec iels, non, je vous parle bien de femmes et d’hommes dont le travail a été souvent reconnu, et auxquel·les on indique la sortie… Alors même que des enfants sont toujours sans accompagnement…

On connait les difficultés qu’a l’administration à recruter des personnels pour ces métiers bien peu attractifs, aussi, on a du mal à comprendre pourquoi l’administration se sépare de plusieurs centaines d’entre elleux !


Le SNUipp-FSU réclame dans ses mandats que les AESH en poste depuis plusieurs années soient automatiquement CDIsé·es et que soit créé un véritable statut de fonctionnaire ouvrant droit à une formation continue et une rémunération qui leur permette de vivre dignement.


Brèves

Carte scolaire

jeudi 10 novembre 2016